budget class

Comment partir en vacances en faisant sa gamelle

L’été approche, il est probable que vous soyez à la recherche d’un moyen de partir en vacances sans finir dans le rouge. Je vous propose donc un moyen inattendu de payer ses vacances.  J’ai été inspiré pour cet article en analysant les comportement des gens au travail à midi. J’espère que ça vous plaira.

Pour ou contre les gamelles?

Les pour de gamelle m’ont tous dis que:

  • C’est sain parce qu’on sait ce qu’on mange et ca peut être diététique
  • On gagne en temps: pas besoin de sortir chercher à manger ou réfléchir à ce qu’on va manger
  • C’est moins cher (bien sur mes yeux se sont éclairés à ce moment là)

Pour les contre on avait :

  • Je n’aime pas manger le réchauffer
  • Je ne sais pas cuisiner donc je préfère manger dehors
  • Juste la flemme d’y penser
  • On ne peut pas  tout manger ( éviter la nourriture qui pue, qui a trop d’os ou d’arrêtes) ou qui se mange à la main c’est pas jojo

Comme vous l’avez deviné, ce sont les sous sous qui m’intéressent ici.

La puissance de la gamelle : étude de cas

 Prenons l’exemple de 3 profils de personnes en entreprise. Pas de régime particulier ni de restriction alimentaire en commun, ni de cantine disponible. C’est le mois de février, tous les trois ont envie de partir en vacances en juin. Voyons voir comment chacun des profils peut dégager de l’argent grâce à leur mode de déjeuner.

Hypothèses

                – Paul : c’est un indécrottable de la gamelle. Il profite de son repas du soir pour faire une portion en plus. Ses repas sont généralement constitués : un plat, un yaourt et 1 fruit pour le goutter pour environ 4 euros/ jour soit 80 euros/ mois

                – Marine : quant à elle déteste cuisiner mais elle fait attention à sa ligne. Elle achète tous les midis un plat au super marché. Elle a des tickets resto pour 9 euros/ jour. elle se restreint à 1 ticket par jour. 

                – François en revanche aime bien manger chaud donc il préfère les resto le midi. Comme Marine, il bénéficie aussi des ticket resto mais 1 ticket n’est jamais suffisant.  il lui faut généralement 12 euros / jour soit une dépense de 2/3 euros en plus de ses tickets.

Les comptes

En faisant quelques petits calculs on se rends facilement compte que :

Paul est celui qui dépenses le moins au quotidien. En effet ses gamelles nécessitent qu’il fasse des courses pour ses repas du midi au lieu de les dépenser un petit peu tous les jours.

Son moyen d’économiser pour le voyage: Optimiser ses courses alimentaires et ses menus. Ex : changer de marque de yaourt et/ou faire une gamelle végétarienne toute les semaines.

   – Marine est soumise au ticket resto, comme la loi l’exige elle paye la moitié de ses ticket resto. C’est à dire 90 euros prélevés directement de son salaire. Elle dépense donc obligatoirement cette somme tous les mois peut importe son régime de repas.

Son moyen d’économiser pour le voyage: se limiter à 7 euros/ jour en ticket resto et utiliser le reste pour ses courses alimentaires autres. Ainsi une partie de son budget alimentaire vas être remplacé par les tickets resto.

   – François, notre épicurien, considère qu’il ne dépense “que ” 60 euros sur son salaire par mois pour compléter ses repas. En réalité, son budget alimentaire est est amputé de 150 euros. ( 90 euros de ticket resto + 60 euros de surplus)

Son moyen d’économiser pour le voyage : à défaut d’imiter Marine, manger strictement pour 1 ticket par jour.

Résultat au bout de 4 mois:

Prenons pour référence le panier de François qui dépense soit 600€ pour les 4 mois.

Avec sa nouvelle stratégie Paul dépensé 64 euros/ mois soit 3.5 les jours normaux et 2 euros pour les jours végétariens soit 256 euros sur la période. Comparé à la référence, il économise donc 344 euros sur les 4 mois. Grace à cela il s’offrir  une semaine en Sicile (référence voyage pirates)

La situation de Paul est assez similaire à un employé soumis à une cantine professionnelle. Généralement un plateau standard ne coûte pas plus cher et il peut donc être très facile d’aller chercher des économies.

Marine a réutilisé les sous de ticket resto de façon très judicieuse. Elle dépense toujours 90 euros / mois pour ses repas mais récupère 40/ mois pour ses vacances. Ainsi malgré le désavantage que pourrait constitué le ticket restau, le fait que son employeur lui offre une compensation lui permet de faire des économies tout gardant le même train de vie.  Par rapport au référent, son économie s’élève à 300 euros. Elle décidera donc de s’offrir un hôtel étoilé durant son voyage .

François, notre épicurien a réalisé une économie de 3 euros / jour soit 240 euros en 4 mois. Cela peut semblé très peu mais le changement d’habitude pour lui est radical. Cela lui demande plus de créativité que habituellement mais les résultats sont là. Il pourra enfin financer le cours d’œnologie dont il rêve depuis longtemps.

Conclusion

En matière d’argent, on se rends compte que les petits ruisseaux font les grandes rivières. une simple économie de 2/3 euros sur une période fixe peut nous permettre d’atteindre des objectifs encore plus grands. Ce type d’analyse, nous sommes à même de dégager un peu d’argent pour réaliser nos projets, remonter nos découverts etc…

Que pensez vous de cette petite analyse ?

image: 

Nathalie, 27 ans, cigale en reconversion , je vous emmène avec moi dans le monde du compte en banque au vert et de pleins d'autres choses bien sympas A très vite!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *